Armin Strom Masterpiece 1: Hands-on With The Phenomenal Dual Time Resonance
Testé pour vous

Armin Strom Masterpiece 1 : Hands-on avec la phénoménale Dual Time Resonance

Armin Strom a déjà gagné une place très spéciale dans le petit monde de l’excellence horlogère indépendante. Leur production en interne de montres de haute horlogerie, aussi innovantes qu’esthétiquement remarquables, ravit les coeurs des collectionneurs. Ils vont encore plus loin pour montrer l’étendue de leurs savoir-faire en dévoilant un incroyable garde-temps qui introduit leur nouvelle collection Masterpiece. Attention les yeux !

Par Benjamin Teisseire
Éditeur et développement commercial

La marque de Bienne avait déjà marqué les esprits avec leur Mirrored Force Resonance en 2016, puis leur Pure Resonance en début d’année, qui revisitait ce principe horloger si délicat, datant de Christian Huygens au XVIIème siècle. La Dual Time Resonance pousse le principe encore plus loin en intégrant deux mouvements dans une seule pièce et les faisant entrer en sympathie grâce au ressort débrayable breveté par Armin Strom.
 

Des émotions fortes

Deux montres en une. La résonance à l’honneur. Nous sommes en présence d’une oeuvre exceptionnelle. 59mm x 43.4mm x 15.9mm d’épaisseur. Une pièce très imposante. Cela ne conviendra évidemment pas à tous les poignets. Mais cela fera parler tous les amateurs d’horlogerie. Et, étonnamment, sa boîte ovale en titane grade 5 la rend portable. Il ne faut pas oublier que l’on est en présence de deux montres ! La hauteur étant limitée à 43,4mm, ce garde-temps exceptionnel ne « déborde » pas et les cornes - très courtes - offrent un confort presque déroutant. Mais c’est l’émotion que procure cette pièce hors-normes qui importe le plus. Le ballet des deux balanciers à midi reliés par le désormais célèbre ressort débrayable Armin Strom, est fascinant comme un battement de coeur. Le chef d’oeuvre horloger vit sous nos yeux ébahis.
 

Finitions artistiques Armin Strom

Guidés par le spectacle à 12 heures, le regard se porte naturellement sur les ponts de balanciers en or rose. Ils sont anglés et décorés à la main en interne selon la technique du « tremblage ». Un travail minutieux avec un micro-burin et un marteau. Cette intervention artisanale manuelle confère à chaque pièce un aspect unique. On est dans le domaine de l’Art pur ! Il en va de même pour les deux cadrans horaires. Ils sont d’une grande élégance avec leur fin chemin de fer de minutes, leurs index en chiffres romains distinctifs et leurs aiguilles polies miroir. Ils arborent des guillochés réalisés par la main du maître lui-même, Kari Voutilainen, tant sur le disque central, que sur leurs sous-compteurs de réserve de marche à 6 heures. On retrouve un 3ème type de guillochage en vagues sur l’indicateur 24 heures où une double aiguille donne le jour ou la nuit du cadran correspondant à la couleur des indices des heures du cadran respectif. Que de détails ! Du grand art horloger.
 


Au-dessus de cette foison artistique trône la star réelle de cette pièce : le fameux ressort Armin Strom, véritable chef d’orchestre de la résonance. Il est tellement fin qu’il tout juste perceptible de face. Mais sa finition polie lui redonne toute sa place dès qu’il reflète la lumière. Le dos visible par le fond sapphire contribue lui aussi à la sensation de haute horlogerie. Les décorations en Côtes de Genève circulaires accentuent les courbes des platines et la rondeur du boîtier. La symétrie du côté pile se retrouve dans celle des 4 barillets qui se remontent tous par une seule couronne afin de garantir la précision.
 

Fonctions et précision

Penchons-nous quand même sur l’aspect technique. Seule une boîte ovale pouvait accueillir deux calibres horlogers, c’est ce qui a motivé le choix de la forme. Cette Dual Time indique deux fuseaux horaires sur deux cadrans séparés indépendants. L’un des deux peut aussi servir de chronomètre ou de compte à rebours. La résonance induite entre les deux mouvements permet de lisser les différences de précision, de minimiser les effets négatifs d’éventuels choc et d’économiser l’énergie des régulateurs. Selon les tests réalisés par Armin Strom en laboratoires, les gains de précision offerts par leur résonance à double mouvement sont de l’ordre de 15 à 20%. Non-négligeable ! La large boîte a aussi permis d’adjoindre deux barillets par calibre pour délivrer une réserve de marche impressionnante de 110 heures à chacun.
 


Cette pièce limitée à 8 exemplaires ouvre la voie pour une collection Masterpiece qui débute très fort et qui sera sans doute très attendue dans les années à venir.
 

Visitez la page partenaire de Armin Strom

Armin Strom revisite le phénomène de résonance

Par Benjamin TeisseireÉditeur et développement commercial
En 2018 Armin Strom affirme sa volonté d’intégrer le gotha de la haute horlogerie version indépendante avec un garde-temps moderne, innovant,...

Escapade horlogère: Armin Strom met les voiles à Majorque

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
De retour de Majorque. Quartiers d’été pour la micro-manufacture biennoise indépendante qui se fraye un chemin de plus en plus...

Exclusivité Mirrored Force Resonance: Armin Strom crée la surprise à QP!

Par Joel GrandjeanRédacteur en Chef
Londres, 3 novembre 2016: Armin Strom choisit de lancer au salon QP une véritable bombe dans le paysage de la chronométrie mondiale. Un garde-...

Dual Time Resonance: Masterpiece 1 par Armin Strom

La Dual Time Resonance d’Armin Strom est un chef-d’œuvre d’horlogerie qui combine la dimension pratique de deux indications de temps...

Armin Strom Dual Time Resonance